mardi 22 avril 2014

Faubourg Saint Antoine (1)

Paris 11ème, l'après-midi
du jeudi 10 avril
Avec un conférencier

Partis de l'hôpital Saint Antoine,
pour arriver place de la Bastille,
par des passages, de petites rues...

Cet arrondissement peut se vanter d'avoir joué
un rôle exceptionnel dans l'histoire de France.
Celui-ci a en effet été le théâtre des grandes révoltes ouvrières
du XIXe siècle et constitue à ce titre le coeur du Paris révolutionnaire.

Ces trois journées de la révolution de juillet 1830 
amenèrent la chute de Charles X et du régime de restauration
puis l'instauration de la monarchie de juillet
avec le règne de Louis-Philippe Ier, duc d'Orléans, 
devenu roi des Français.
 
Sur une plaque, au bas de la colonne, il est écrit :
« À la gloire des citoyens français qui s'armèrent et combattirent pour la défense des libertés publiques dans les mémorables journées des 27, 28, 29 juillet 1830. »
Le fût de la colonne porte 
le nom des victimes des journées révolutionnaires de juillet 1830 
et le sommet est orné d'une sculpture 
en bronze doré d'Auguste Dumont : Le Génie de la Liberté
 Enfin, la colonne est construite au-dessus d'une nécropole 
accueillant les corps de révolutionnaires 
tombés pendant les journées de juillet.



D' anciens ateliers de la petite industrie
qui y ont autrefois fleuri , avec leur cour,
sont devenus
des habitats calmes et verdoyants en plein Paris.

 Ici Passage Lhomme


Après la révolution,Victor Hugo avait déclaré
à son propos : « ce vieux faubourg est un héros »,
le 11e arrondissement a hébergé de nombreux illustres personnages
tels que Léon Blum, Paul Verlaine
et Pablo Picasso, pour ne citer qu'eux.
Enregistrer un commentaire