jeudi 11 juin 2015

Un (vieux....) rêve réalisé (Jour 2 en Bourgogne)

 Sobriété de l'entrée "Côté rue"

Le choc visuel
une fois à l'intérieur de la cour

 

Vaisselle d'étain pour ces malades

hôpital pour les nécessiteux,
créés par Nicolas Rolin
et son épouse,
Guigone de Salins,
au XVème siècle
qui voulaient  offrir un palais
aux "pôvres" de leur ville

( et mériter aussi ainsi leur "paradis")
Les initiales
des fondateurs
N &G



Et la fameuse vente aux enchères annuelle 
des meilleurs crus de la région ( en novembre) 
dite des Hospices de Beaune  
pour auto-gérer cet hôpital qui existe toujours 
mais sur d'autres lieux à Beaune. 

La dernière naissance a eu lieu en avril 1971
puis c'est devenu le musée que nous avons visité

Enregistrer un commentaire