samedi 29 décembre 2007

2008


MEILLEURS VOEUX pour cette nouvelle ANNEE 2008

Season' s Greetings

Frohe Festtags

Buone Feste

Festtage Felices

God Jul Och

Feste Prettige

Felices Fiestas

Feestdagen

Boas Festas

mardi 25 décembre 2007

A+

J' y pars quelques jours.... A l'année prochaine !!

Les années en "8" sont pleines de bonnes et importantes décisions pour moi en général ...

lundi 24 décembre 2007

J -1



J
O
Y
E
U
X

N
O
E
L

vendredi 21 décembre 2007

J - 4

21 décembre

Subtile journée où l'on entre dans
l' HIVER

avec la promesse venant des jours rallongeant

du PRINTEMPS

puis de l' ETE

jeudi 20 décembre 2007

J -7 J -6 J-......

Hélas la grippe m'a attrappée...
pour cette fin de calendrier !


mardi 18 décembre 2007

J -8

Confiture de Noël tu cuiras, douceurs maison ainsi tu offriras.....

Confiture de Noël
( à faire sur 2 jours) pour 375 g de confiture terminée

100g de figues séchées
50g d'abricots secs
25g de dattes dénoyautées
25g de pruneaux
25g de raisins de Corinthe
30g de cerneaux de noix

150g de sucre
3 pincées de "quatre épices"
30cl d'eau
le jus et le zeste d'une orange
le jus d'un citron
3cl de Grand Marnier ou Cointreau

Tout couper. Mélanger. Couvrir d'un film alimentaire. Faire macérer une nuit au frigo.
Faire cuire 25 min en remuant souvent.
Ecraser les fruits.

lundi 17 décembre 2007

J -9

Dans le rouge et le vert tu te plongeras....
Rien à faire... cela reste mes deux couleurs préférées pour vivre Noël !




dimanche 16 décembre 2007

J- 10






















Au sapin de Noël, quand même tu penseras...


Cette année chez nous
pas de "vrai sapin" épicéa ou Nordman mais un "arbre d'hiver"
réfléchi puis commandé
chez notre fleuriste de marché
après discussions décoratives et coloristes ....

L'idée a du lui plaire car il en avait prévu d'autres......


Les sapins de Noël

Les sapins, avant la Noël,
Rêvent-ils à d'autres étoiles

Qu' à celles qui brillent au ciel ?

Ils n'iront pas à cloche-pied
En décembre, mettant les voiles,
(Elles sont au mât accrochées ),

Ils bourlinguent vers les maisons
Et c'est là que jusqu'au plafond
Noël viendra les étoiler.

Pierre Menanteau


samedi 15 décembre 2007

J-11


De très jolies cartes de voeux, à écrire tu commenceras...
Et celles que tu reçois tu accrocheras...


vendredi 14 décembre 2007

J -12

Les oubliés de Noël, tu n'oublieras pas....

Un livre....
Les petits bonshommes sur le carreau
Auteur : Olivier Douzou -
Illustrations : Isabelle Simon -
Editeur : Rouergue
1999
Album à partir de 6 ans
Note : 3/5
Thème(s) : Misère/Pauvreté -


Chercher ce livre sur


Un enfant dessine dans la buée un petit bonhomme sur le carreau. Ce petit bonhomme regarde dehors et découvre de l'autre côté d'autres petits bonshommes vivant dans la rue, où il fait froid, couchés sur la paille. Un petit album qui apporte au jeune lecteur un autre regard sur le monde qui l’entoure. Une réflexion sur l’exclusion sociale où la ligne de partage est parfois fluctuante.


Et cela ne date pas d'aujourd'hui....
Un conte

LA PETITE FILLE AUX ALLUMETTES

d'après Hans Christian Andersen



Il faisait vraiment très, très froid ce jour là; il neigeait depuis le matin et maintenant il faisait déjà sombre; le soir approchait, le soir du dernier jour de l'année. * Au milieu des rafales, par ce froid glacial, une pauvre petite fille marchait pieds nus dans la rue. Lorsqu'elle était sortie de chez elle ce matin, elle avait pourtant de vieilles chaussures, mais des chaussures beaucoup trop grandes pour ses si petits pieds. Aussi les perdit-elle lorsqu'elle courut pour traverser devant une file de voitures; les voitures passées, elle voulut les reprendre, mais un méchant gamin s'enfuyait en emportant l'une d'elles en riant, et l'autre avait été entièrement écrasée par le flot des voitures.

Voilà pourquoi la malheureuse enfant n'avait plus rien pour protéger ses pauvres petits petons.

Dans son vieux tablier, elle portait des allumettes: elle en tenait une boîte à la main pour essayer de la vendre. Mais, ce jour-là, comme c'était la veille du nouvel an, tout le monde était affairé et par cet affreux temps, personne n'avait le temps de s'arrêter et de considérer l'air suppliant de la petite fille.
* La journée finissait, et elle n'avait pas encore vendu une seule boîte d'allumettes. Tremblante de froid et de faim, elle se traînait de rue en rue.

Des flocons de neige couvraient maintenant sa longue chevelure. De toutes les fenêtres brillaient des lumières et de presque toutes les maisons sortait une délicieuse odeur de volaille qu'on rôtissait pour le festin du soir.

Après avoir une dernière fois offert en vain son paquet d'allumettes, l'enfant aperçut une encoignure entre deux maisons. Elle s'y assit, fatiguée de sa longue journée, et s'y blottit, tirant à elle ses petits pieds: mais elle grelotte et frissonne encore plus qu'avant et cependant elle n'ose pas rentrer chez elle.
Elle n'y rapporterait pas la plus petite monnaie, et son père la battrait.

L'enfant avait ses petites menottes toutes transies.
"Si je prenais une allumette, se dit-elle, une seule pour réchauffer mes doigts?" *
C'est ce qu'elle fit. Quelle flamme merveilleuse c'était! Il sembla tout à coup à la petite fille qu'elle se trouvait devant un grand poêle en fonte, comme elle en avait aperçut un jour. La petite fille allait étendre ses pieds vers ce poêle pour les réchauffer, lorsque la petite flamme de l'allumette s'éteignit brusquement et le poêle disparut.* L'enfant resta là, tenant dans sa main glacée un petit morceau de bois à moitié brûlé.
Elle frotta une seconde allumette: la lueur se projetait sur la mur qui devint transparent. Derrière cette fenêtre imaginaire, la table était mise: elle était couverte d'une belle nappe blanche, sur laquelle brillait une superbe vaisselle de porcelaine. *Au milieu, s'étalait une magnifique oie rôtie, entourée de pommes sautées: et voilà que la bête se met en mouvement et, avec un couteau et avec une fourchette, vient se présenter devant la pauvre petite affamée. Et puis plus rien: la flamme de l'allumette s'éteint.
* L'enfant prend une troisième allumette, et elle se voit transportée près d'un splendire arbre de Noël. Sur ses branches vertes, brillaient mille bougies de couleurs: de tous côtés, pendait une foule de merveilles. La petite fille étendit la main pour en saisir une: l'allumette s'éteint. * L'arbre semble monter vers le ciel et ses bougies deviennent des étoiles. Il y en a une qui se détache et qui redescend vers la terre, laissant une trainée de feu. "Voilà quelqu'un qui va mourir" se dit la petite.
Sa vieille grand-mère, la seule personne qui l'avait aimée et chérie, et qui était morte tout récemment, lui avait raconté que lorsqu'on voit une étoile qui file vers la terre cela voulait dire qu'une âme montait vers le paradis.
Elle frotta encore une allumette: une grande clarté se répandit et, devant l'enfant, se tenait la vieille grand-mère. * - Grand-mère, s'écria la petite, grand-mère, emmène-moi. Oh! tu vas aussi me quitter quand l'allumette sera éteinte: tu vas disparaître comme le poêle si chaud, l'oie toute fûmante et le splendide arbre de Noël. Reste, s'il te plaît!... ou emporte-moi avec toi. *
Et l'enfant alluma une nouvelle allumette, et puis une autre, et enfin tout le paquet, pour voir sa bonne grand-mère le plus longtemps possible. Alors la grand-mère prit la petite dans ses bras et elle la porta bien haut, en un lieu où il n'y avait plus ni froid, ni faim, ni chagrin.

Le lendemain matin, les passants trouvèrent sur le sol le corps de la petite fille aux allumettes; ses joues étaient rouges, elle semblait sourire : elle était morte de froid, pendant la nuit qui avait apporté à tant d'autres des joies et des plaisirs. Elle tenait dans sa petite main, toute raidie, les restes brûlés d'un paquet d'allumettes.
- Quelle petit sotte! dit un sans-coeur. Comment a-t-elle pu croire que cela la réchaufferait ?
D'autres versèrent des larmes sur l'enfant; mais ils ne savaient pas toutes les belles choses qu'elle avait vues pendant la nuit du nouvel an, ils ignoraient que, si elle avait bien souffert, elle goûtait maintenant, dans les bras de sa grand-mère, la plus douce félicité.

Un lien ...

Mes préférés, ceux que je n'oublie pas
depuis 22 ans à Noël restent ceux ci.....

jeudi 13 décembre 2007

J - 13

Une petite pause autour d'un bon thé de Noël, tu t'accorderas....

mercredi 12 décembre 2007

J -14 ... Oh ! un PIF !!

Pour que la Joie de Noël dure... pendant 365 jours...
au PIF tu t'inscriras...

JEU DU "P-I-F"

Je vous propose ici un nouveau jeu (le"pay it forward") dont voici les règles :

1- N'importe quelle personne ayant un blog peut participer.

2- Les trois premières personnes qui laisseront un commentaire sur ce post recevront un cadeau fait main de ma part. Je vous enverrai ce cadeau dans les 365 prochains jours.

3- En échange vous devrez payer d'avance en faisant la même promesse sur votre blog.

Je vous mettrai sur les rangs dès que vous m'aurez laissé un message et quand vous aurez posté votre message sur votre blog.

Bonne journée de mercredi

Je l'ai vu et me suis inscrite ici

Edit de 21 heures
Mon premier cadeau ira chez Cécile
Le suivant chez Cavatine

Et le troisième ?
Le troisième cadeau ira chez MoniKKou
ma swappeuse Mère Noël

mardi 11 décembre 2007

J-15

Pour qui était-ce ? pour Sandra !

DSCN3073


L'esprit de Noël par les swaps tu partageras....

......partis à Marseille chez Sandra, qui voulait un Noël rouge, blanc, sable....
sur la photo la broderie n'était pas encore "montée"
sur son blog vous la voyez tout terminée...

Un peu de frayeur car son colis a mis beaucoup de temps pour aller jusqu'à dans le sud de notre pays....
C'est du stress un swap en fait !
Et j'en ai deux autres en prévision....

lundi 10 décembre 2007

J -16

Petits paquets de swaps doucement tu ouvriras.......

Bon à montrer maintenant !!!

Car envoyé le 3 décembre et reçu dorénavant....
C'est parti dans le nord à Arques,
la ville du cristal
chez Carole
qui aime le violet, le mauve, le rose et les perles

dimanche 9 décembre 2007

J - 17

De jolies fleurs de décembre, tu t'entoureras....

samedi 8 décembre 2007

J -18

colis_tiquette



Par le biais d'un swap, une inconnue tu gâteras....

Voici ce que Carole, à Arques, a découvert dans le colis envoyé par mes soins..... chut! le contenu plus tard...

Merci pour ses photos récupérées iCi....

puis à gauche dans la colonne sur "Merci beaucoup beaucoup beaucoup Jo-elle"


int_rieur_bo_tepaquets

vendredi 7 décembre 2007

J -19

En décembre pleinement de la vie tu profiteras, surtout les 8 derniers jours !

Savez vous qu'on ne peut plus "jouer" avec les couvertures de Martine
les ayant-droits s'étant manifesté ???
Heureusement j'en avais fait des réserves...
Mais on peut le faire avec les Fantômettes !

jeudi 6 décembre 2007

J -20

Mosaïque de "textures" de ma plage normande l'été dernier

En ce 6 décembre, Bon anniversaire à mon frère
Bonne fête aux Nicolas....

Aux meilleurs moments
de ton année
tu repenseras,
et dans ton coeur
jusqu'à Noël
tu les porteras....

mercredi 5 décembre 2007

J -21

Autour d'un bon feu ta famille tu resserreras.....

mardi 4 décembre 2007

J -22


N O E L
à petits points tendrement et quotidiennement, tu broderas....

Edit de 19 heures
Aujourd'hui en rentrant j'ai trouvé 2 colis contenant
les productions de mes 2 swappeuses
MoniKKou et Paï me gâtant pour Noël

Merci à elles deux


lundi 3 décembre 2007

J-23

Les marchés de Noël, près ou loin de chez toi, tu fréquenteras....







Photos du marché de JANVRY -Essonne-

qui a eu lieu 2 week-ends de suite
dans une ancienne ferme au coeur de ce village du Hurepoix,
où se dressent plusieurs de ces fermes forteresses


dimanche 2 décembre 2007

J-24


De bons petits sablés de Noël, à confectionner, tu t'entraîneras...


Recette de mes sablés de Noël favoris
donnée par une amie Nicole
(elle doit venir d'un des livres de "Recettes de Sophie")

pour 40 sablés environ

Préparation 20 min /Cuisson 12 min /Repos 2 h
220 g de farine
125g de beurre
80g de sucre glace
40g d'amandes en poudre
1 oeuf
un robot ménager si possible

Mettre la farine, le beurre coupé en morceaux, le sucre glace et les amandes en poudre dans le bol du robot et mixer jusqu'à obtenir un mélange sableux.
Ajouter l'oeuf entier et mixer par à-coups jusqu'à former une boule.
Envelopper de film alimentaire et mettre au frais 2 heures.

Préchauffer le four à 180 °
Fariner le plan de travail et abaisser la pâte sur une épaisseur de 5 mm.
Découper des formes que l'on dépose sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Badigeonner les sablés d'oeuf battu si désiré.

Laisser cuire 12 min.

Je viens d'en refaire; j'ai ajouté quelques carrés fondus de chocolat dessert
et j'utilise du beurre salé...

Bonne dégustation


samedi 1 décembre 2007

Calendrier de l'Avent J-25

Pendant 25 jours chaque soir, ta maison de bougies, tu éclaireras.....

Une petite idée à ma façon
Un calendrier de l'Avent sur mon blog
On ouvre une petite fenêtre ensemble chaque soir ?
RV pendant 25 jours de suite
Pour préparer Noël en toute amitié

Fin des confitures ?

Les confitures sont-elles passées de mode ?

Sur les 25 visiteuses participant au sondage de novembre
9 ne font jamais de confitures !
9 en font, mais en été seulement!!

et 7 en font toute l'année; cela me rassure surtout que je suis une de ces 7 là !!!

Qui sont les 6 autres passionnées de sucre ?

Et que faites-vous de vos confitures ?

Le jour que nous reçûmes la visite de l'économiste, nous faisons justement nos confitures de cassis, de groseille et de framboise.

L'économiste, aussitôt, commença de m'expliquer avec toutes sortes de mots, de chiffres et de formules, que nous avions le plus grand tort de faire nos confitures nous-mêmes, que c'était une coutume du Moyen âge, que, vu le prix du sucre, du feu, des pots et surtout de notre temps, nous avions tout avantage à manger les bonnes conserves qui nous viennent des usines, que la question semblait tranchée, que, bientôt, personne au monde ne commettrait plus jamais pareille faute économique.

-Attendez, monsieur! m'écriai-je. Le marchand me vendra-t-il ce que je tiens pour le meilleur et le principal?
- Quoi donc? fit l'économiste.
- Mais l'odeur, monsieur, l'odeur! Respirez : la maison toute entière est embaumée. Comme le monde serait triste sans l'odeur des confitures!

L'économiste, à ces mots, ouvrit des yeux d'herbivore. Je commençais de m'enflammer.

- Ici, monsieur, lui dis-je, nous faisons nos confitures uniquement pour le parfum. Le reste n'a pas d'importance. Quand les confitures sont faites, eh bien! Monsieur, nous les jetons.

J'ai dit cela dans un grand mouvement lyrique et pour éblouir le savant. Ce n'est pas tout à fait vrai. Nous mangeons nos confitures, en souvenir de leur parfum.

GEORGES DUHAMEL, Fables de mon Jardin
(7ème édition, Mercure de France, Paris, 1936)

Dans mon enfance ce texte m'a marquée.
Sûrement un texte de dictée de CM1 ou CM2.
Et chaque fois que je fais des confitures, c'est à dire plusieurs fois par an, je ne peux m'empêcher de déclamer devant mes "fourneaux":


MAIS L'ODEUR, MONSIEUR, L'ODEUR !!
ET BIEN ! NOUS LES JETONS !