lundi 10 novembre 2014

Dimanche à Paris (1)

Grand Palais, le dimanche après-midi

Attendre ( un peu car nos billets ont été déjà achetés)
en écoutant de la clarinette et 
en regardant cette fontaine, installée  pour l'occasion

A l'intérieur, profusion de couleurs, de rondeurs...

Les femmes, les Nanas...
Pour elle, sortir du carcan tout prêt
de ce milieu de XXème siècle:

se marier, faire des enfants, 
être mère ( les bonnes et les mauvaises mères), 
prendre le thé, s'apprêter à sa toilette...



Ses tableaux "lettre d'amour" à
son grand amour
Jean Tinguely
(trop absent à mon goût de cette exposition)

Tout est tellement lié pour eux deux


Même la "Mort" est joyeuse et colorée


Une femme qui a pris sa vie en mains..
De mannequin à 18 ans à 
une artiste reconnue de son vivant

Immagine

à voir avant l'exposition , selon moi,
pour avoir les clés du pourquoi de ses oeuvres
(surtout celles des TIRS)

 Tuer le père, le patriarche....

Enregistrer un commentaire