vendredi 29 avril 2016

Un produit historique

Depuis plus de 300 ans, l'oignon de Roscoff
est sélectionné et cultivé.

Son histoire est marquée par le phénomène
"Johnny"
Cela débute en 1828 lorsque Henri Ollivier,
jeune paysan de Roscoff,
décida d'aller vendre ses oignons en Grande Bretagne.

Chaque année le phénomène s'amplifie.
Les paysans quittaient le port après le pardon de Sainte Barbe
et ensuite de porte à porte, à pied ou à vélo
ils partaient vendre leurs oignons outre-Manche.

Les oignons sont tressés pour mieux les transporter mais aussi pour mieux les conserver.



En 1929, plus 90 000 tonnes d'oignons ont été vendues en Grande Bretagne 
par près de 1 400 Johnnies !

 Un musée leur est consacré
sur place


En 2009,
l'Oignon de Roscoff
a été reconnu en AOC.
En 2013, l'AOP a été approuvée
par l'Union Européenne.

24 communes du Finistère ont été retenues
pour l'aire géographique
qui se caractérise par la proximité de la mer,
au climat d'une douceur très propice.
Les sols sont par ailleurs fertiles et adaptés
aux cultures légumières...

De plus chaque oignon est préparé manuellement.

C'est l'oignon rose...
Enregistrer un commentaire